Olivia

« Et même si je me suis sentie défigurée et mal à l’aise à cause de la chimiothérapie, j’ai pu apprendre une chose : la beauté est éphémère et l’apparence n’est qu’un emballage qui change avec le temps. Mais ce qui ne change pas, c’est le contenu et la personne que l’on est avec toutes ses facettes ».

« Parfois, la vie nous met face à des défis que nous n’avons pas vus venir, et aussi dur que soit le destin du cancer, nous ne devons pas nous laisser abattre par cela car c’est à nous d’en faire ce que nous voulons ».

« Dix ans plus tard, lorsque je me retourne sur la période du cancer, je pense aussi aux moments de lumière. A la sensation de sentir la pluie sur ma tête, au privilège de pouvoir manger de la glace le soir dans mon lit, à la proximité de mes parents et surtout à ma propre force, que je n’aurais jamais cru pouvoir mobiliser ».

« Quand j’ai demandé à ma mère pourquoi j’étais tombée malade et pas l’un de mes frères et sœurs plus âgés, elle m’a répondu : « La vie est un équilibre entre le bonheur et la souffrance et la souffrance arrive aux personnes qui sont assez fortes pour la supporter et c’est toi ».